Flash

Outdoor N2 phase 1

L’outdoor reprend ses droits, il y longtemps que nous ne sommes pas allez aussi loin pour un championnat fédéral le week-end dernier direction Grenoble.

NTSAtlanLa semaine dernière nous sommes retombés sur nos pieds en affrontant les Ragings qui jouent une montée en N2. Nous n’avions pas une mise place propre et nos mouvements pas assez incisifs. Nous ne savons pas à quel niveau nous tenir avec notre descente de N1 et les mouvements de joueurs entre les 2 saisons.

 

2 groupes, les forçats qui partirent de Nantes le vendredi à 14h00 pour braver la route et manger un St Nectaire puis les autres (Tweetos) départ à 6h50 de Nantes Atlantique.

 

 

 

En tenue, échauffement, imagerie mental, huddle et match.

L’équipe 1 abandonne le fameux et fabuleux « Scu … Dooo » (utilitaire Fiat de Sylvain LB) pour un magnifique « Djum … Booo » (dédicace à l’éléphant de note maillot) pour célébrer ou manifester notre joie entre les points.

scudo

 

Objectif : faire le moins de déchets, que chacun fasse son boulot et s’applique.

Nous tenons jusqu’à 3-3 et nos adversaires, les Tsunamis break au score jusqu’à la mi-temps 7-5 ou 7-6. Nous faisons des fautes individuelles qu’ils prennent en leur faveur, cependant nous développons notre jeu (court, long et le swing). La 2nde mi-temps et quasi identique que la 1ière pour terminer sur le score de 15-10.

Nous observons une nette différence avec l’opposition contre Ragings.

grenobleN2

Nous enchaînons notre 2nd match sous un magnifique soleil, les Discobols de Nîmes qui monte de N3 et sur le papier à notre portée. Les 1er points durent longtemps et ne sont pas souvent en notre côté. Ils ont 2/3 point d’avance à la mi-temps, nous décidons de passer en straight up pour les gêner sur leurs longues, sa fonctionne sauf que nous sommes trop irrégulier sur nos oppositions en 1vs1 ; en attaque n’attaquons pas suffisamment nos disques et les perdons bêtement. Nos adversaires ont de la ressource, 2 joueurs se blessent et d’autres ont des crampes mais s’obstinent à rester sure le terrain (d’après le règlement, ils pouvaient jouer à 6 ou 5). Ces conditions ne sont pas à notre avantage et perdons 13-8, la stabilité et là -5 points sur les 2 matches.

 

Bye, bye le top 8, désormais il faut lutter pour être le plus haut possible et dans notre poule nous avons les Tournes Discs (Clermont), les OUFs (Tours) et les Manchots (le Mans).

Une grande pause et match contre les TDs, c’est le déclique où nous avons de beaux mouvements de disque, de la continuité et ça paye, nous menons au score et avons de l’avance à la mi-temps, 15-10. Sur la 2nde, nous baissons notre concentration au point de nous faire peur au cap où nous sommes à 16-13, cap à 17, 16-16 et 17-16 pour nous. Notre 1ière victoire.

Apéro, problème de chambre à l’hôtel, et lors du dîner découverte pour certains de Nabilale retour de la coupe mulet (une pensé pour la truite), …
Dimanche pluvieux :

Nous commençons par les OUFs, qui sont plus expérimentés (équipe de France, championnat d’Europe, N1, …), bref du lourd. Nous faisons une très bonne entame de match et prenons rapidement 2/3 points de break qui nous serons utile pour la fin de match; nous remontons leur zone, sommes présent et constant en défense. 7-6 à la mi-temps et défendons à la reprise.  Bonne nouvelle, nous bonifions notre défense de la mi-temps. Nous ne nous faisons pas peur comme la veille et terminons sur le score de 17-11. C’est le match le plus abouti dans la diversité de nos attaques ou  de défenses, 2 mi-temps pleines ce que nous n’avions pas fait depuis notre montée en N1.

Nous terminons la journée par les Manchots, notre match sera raccourci de 30mins (vu avec toutes les équipes car les terrains deviennent impraticables) et perdons Oliver et Puzzy. Nous sommes encore frais, nous faisons des défenses et les bonifions, pareil pour nos attaques. Après la mi-temps 8-2, nos adversaires posent une zone que nous ne remontons difficilement (peut être la lucidité qui baisse), il faudra 3 ou 4 points sans déchet pour bien la remonter et cela leur permet de rattraper leur retard mais qui ne sera pas suffisant. Nous terminons à 13-9.

2013 03 N2 1

Le bilan du week-end, une bonne progression qu’il faudra conserver, quelques points à travailler. Mais le travail de fond est, je pense bien là car nous avons des automatismes qui rentrent et se déclenchent.