Flash

Beach N1 phase 2

Un exploit se produit une fois. La seconde s’en est plus un, nous retiendrons la finalité qui est une finale perdu d’un point et la 7ème place au classement général pour le beach 2013.

Notre groupe est composé de joueurs ayant fait la première phase : Tom, Manu, Sylvain, Julien pour le samedi, Jérémy et moi-même (Flo). Nous voulions un supplément au plat de résistance Alexandre, Bébert et Maggy sont dans le coup. Notre force de l’aller était la technique et la fluidité, qu’en sera-t’il pour ce week-end ?

En route nous craignons la pluie qui finalement ne fait qu’un survol de la côte mais le vent reste persistant de quoi décorner des bœufs. Cette fois nous ne manquons pas la table de marque où nous voyons les Ragings affronter les Jack’Suns (victoire des Ragings). Nous nous préparons à affronter les Freezgo et parlons zone qui avait bien fonctionnée lors de la première phase, c’est à ce moment qu’apparaît Frédo. Nous faisons une très mauvaise entame de match en faisant trop de fautes individuelles, quand à la zone de nos adversaires trop de double D qui casse notre continuité. A cela, un p’tit essaie de Beb : un hammer rien de plus normal face au vent et de par son expérience ajoutez à cela un droped pull de Frédo (non, pas parce qu’il ne s’est pas échauffé).

Nous perdons le match par nos erreurs qui furent provoquées par une bonne défense, score finale : 3-10

 

Le soleil arrive et notre match initialement prévu à 15h50 à 1h00 de retard (pourquoi, je ne sais pas) nous profitons pour faire une passe à 10 et un taureau qui nous mettent bien en jambe. Nous faisons un bon début de match en mettant 3-0, et préservons tant bien que mal notre avance qui diminue. Le vent plus faible nous permet d’étirer le jeu pour compléter notre jeu court, nous sommes gênés par leur défense de zone (une nouvelle fois), mais sur le dernier quart temps nous la perçons en accélérant nos passes, cependant nous arrivons à la fin du temps à 7-7 cap à 9. Nous profitons de leurs erreurs, je m’emballe (à cause de la fatigue) et gagnons le match. 9-8.

 

Beach2013

Un match de repos et nos prochains adversaires nous attendent, le duel des Nantais se fait en lieu quasi neutre de la plage de Pornichet. Pareille, une zone ultra compact que nous mettons du temps à percer, trop de temps qui leur profite et leur permet de prendre le large au score. Nos efforts restent vains et perdons le match : 3-10.

 

Retour à Nantes, apéros ; pâtes carbo, 6 qui prend et vol de selle de vélo.

 

Matin venteux, matin malheureux.

Nous y sommes, le remake de la finale de Royan Magic-Frisbeurs pour ce ¼ de finale tout est mis à plat, le vent est plus fort que la veille (à mon avis) nous mettons bien nos points avec le vent mais pas contre alors que les Magics y parviennent 2 fois, soit 2 fois de trop. Ils profitent aussi de nos erreurs. Leur victoire n’est pas déméritée, d’autant plus si nous regardons les résultats de la veille (3V et nous 1V et 2D). Score finale : 8-4

Nous retrouvons les Freezgo,Le vent est fort et nivelle techniquement les équipes, nous devons faire un meilleur résultat que la veille. Le toss est perdu et nous verrons 2 styles de jeu opposés, ils marquent le premier point avec le vent nous en faisons autant. Et ca recommence ; contre le vent ils posent une zone qui nous empêche de remonter le vent sauf 2 fois où nous parvenons au 2/3 du terrain mais cela reste insuffisant. De notre côté, la défense individuelle fonctionne bien et nous faisons peur une fois.

Pour marquer, les Freezgos envoient des disques très haut avec de l’inclinaison pour que le vent porte les disques jusqu’à la zone quand à nous , nous privilégions les insides et les breaks.

Nous arrivons à l’Universe point, nous avons le disque en mains mais dans un excès de bonté, Puzzy offre un Calahan : 9-8 (en parlant de Calahan Jérémy en avait fait un à Royan contre le PUC, CR réédité).

 

Nous ne faisons pas de 8ème match car le PUC est absent : 13-0.

 

Bilan : une trop grande différence de niveau de l’équipe entre les 2 phases, le réveil trop tard lorsque nous sommes mené au score ou la prise de risque inconsidéré. Seul week-end parmi nous pour Maggy. Et de quoi espérer pour les U20 qui nous rejoindront la saison prochaine.