L’outdoor est passé et le beach est de retour, une surface qui nous va plutôt bien à voir les saisons passées.

Une bonne petite team pour l’occasion avec 3 grands masters qui profitent de ce week-end pour préparer l’ECBU 2013 à Callafell dont Oliver, Yann et Frédé (qui coachera l’équipe sur cette phase), les cadres avec Tom alias Serge, Sylvain, Manu et moi-même (Flo), à ce groupe se greffent Julien expert en yoga et l’arrivée de Jérémy des U20 en Open.

A la vue de notre poule nous espérons terminer au moins 8ème pour assurer le maintien (le leitmotiv de la saison). Nous commençons par les Mr Friz, l’équipe n’est pas celle de N2 nous profitons de leurs erreurs, posons une zone qui les scotchent dans la leur et nous nous imposons 11-5.

La suite ne nous séduit pas mais allons tout de même au combat, et sur notre route c’est les Jack’Suns que nous croisons. Le début est poussif, les équipes se tiennent mais nous réussissons à faire le break au score en profitant de leurs fautes, comme à la caisse d’épargne nous épargnons les points concédés par nos adversaires pour terminer à 11-5.

 

Squattage de la player tente et la grosse averse passée nous relançons les bêtes pour affronter le PUC. Les corps sont devenus raides, mais réussissons à être chaud (ce n’était pas aussi difficile que la semaine précédente). Nous forçons le coup droit, passons part de la zone, interceptons des disques, notre vitesse permet de faire facilement le break, Jérémy fait un Calahan; bref toute l’équipe est en mode Grand’Ma. Et sommes, sans toute logique vainqueur 13-2 (avant la fin du temps). Julien nous fait une séance d’étirement aux p’tits oignons et voyons les Ragings s’imposer face au Sun qui paraît déjouer.

 

Nous passons une bonne soirée paëlla, vin rouge et binouses.

Nous commençons tard notre journée (piscine à 10h00 !), mais ne faisons pas notre table (félicitation à la personne qui à soutenu que nous n’en avions pas, nous sommes désolé pour les équipes concernées).  Nous commençons notre journée par les Ragings Bananas, la finale de poule. Tout est de notre côté avec un break jusqu’au moment où Jul’ appel un temps mort qui les boostent, leur permettent de débreaker et de prendre le break à leur avantage. Nous relevons notre niveau de jeu et gagnons le match avec difficulté 11-9. C’est notre premier match où nous terminons avec un CAP.

Notre première place n’est pas assurée pour autant, car il reste le SUN sur notre route vers la finale. Les deux équipes font jeu égale, notre zone ne les gêne pas mais notre défense individuelle permet de breaker et de prendre de l’avance au score. Nous profitons également de leurs erreurs et finissons à 13-6.

2013 06 N1

Nous arrivons à la finale, qui n’était pas dans le plan de notre week-end, je vous prie de ne pas cracher dessus. Nous affrontons les Magics qui ont eu un week-end un peu plus facile que nous (dixit Doudou des Magics), nous faisons une bonne entame de match car nous arrivons en 20min à 7-2, les points sont court et les Magics demandent un temps mort. La suite ?

Ils remontent et passent devant nous, ils profitent à leur tour de nos erreurs mais gardons contact au score. Et passons devant  juste au CAP à 13, les deux équipes n’en décousent pas et tiennent le suspens à l’Universe point. 3 turns contre nous, un disque dans le sable devant leur zone, une défense dans notre zone et nous perdons ce dernier point.

L’état d’esprit était superbe et bon enfant, un ou deux call(s) sur le match, frustré et décevant mais content d’avoir atteint cette finale avec l’équipe.

Conclusion : le beach est une surface pour notre club, que ferons-nous à la phase finale ?