Flash

N3 indoor phase aller à Nantes

Bouh L'équipe n'a pas pris de photo :)

Merci à Thomas pour le compte rendu de ce week-end indoor – 1ère phase – 26 et 27 octobre 2013 – qui s’est déroulé à Nantes.

Merci à Bébert pour le coaching et qui a réussi à concilier son double rôle.

Et surtout un gros merci aux supporters qui sont venus le samedi ou le dimanche ou les deux!

Nota : OK on pensera à faire une photo d’équipe lors de la prochaine phase. L’appel de la bière d’équipe a été plus fort que celui du souvenir numérique…

 

Samedi :

15h45 : Le HOT (La Celle Saint Cloud) : Après une entame de match où on arrive bien à se trouver, et où les deux équipes se rendent coup pour coup, nous parvenons à bien poser notre jeu, à garder notre intensité défensive, et à se trouver pour une victoire 13/6. De bonnes sensations, un bon esprit d’équipe et un match très fair-play.

18h : Breizhstorming Krampouz (Lannion) : Le match commence très fort pour Frisbeurs avec un 5/0 d’entrée de jeu. Un temps mort profitable aux Breizh qui vont se reprendre et une petite baisse d’intensité pour Frisbeurs, le match finit à 11/6. L’essentiel est assuré pour passer une bonne soirée, la défense est présente globalement.

Soirée chez Sylvain : Nous nous retrouvons à 7 joueurs sur les 9 présents pour un bon repas raisonnablement arrosé de bon vin et  de petits rhums digestifs, ambiance sympa et détendue, nous regagnons chacun nos pénates vers 0h30-1h, pour un rendez vous 10 heures plus tard à la salle, changement d’heure profitable.

 

Dimanche :

11h : Contact Disc (Les Brouzils) : Le match commence très bien pour les Frisbeurs, une grosse intensité défensive et des sanctions sur les erreurs des contact qui nous permettent de prendre directement l’ascendant 6/1. Nos remontées de zone sont bien organisées, peu de déchets en attaque malgré une défense farouche en deuxième partie de match. Nous assurons le haut de tableau avec cette troisième victoire, et un goal average soigné.

13h15 : Raging Bananas (Nantes) : L’équipe la plus forte sur le papier, le derby nantais. Les deux équipes ont à cœur de l’emporter pour la première place. Deux fois breakés, et deux fois revenus au score, nous arrivons à 6/6, grâce encore une fois aux défenses intensives et à des attaques propres et posées. A ce moment-là, nous tombons dans nos travers avec une baisse d’intensité, et prenons 4 points directement (10/6 – cap à 11). Score final 11/7 pour Raging, dans un match accroché et de haut niveau.

14h45 : UFO (Arradon) : Equipe bien connue, jouant sur l’expérience de ses cadres, et la technique. Beaucoup de déchets en attaque de notre part, du mal à rentrer dans le match pour plusieurs joueurs et nous courons après le score tout au long du match. La défense est moins serrée, mais nous parvenons à récupérer souvent le disque, sans arriver pour autant à concrétiser. Sur une dernière longue, UFO parvient à arracher la victoire 9/8.

Le bilan du week-end reste positif avec ces 3 victoires nous permettant de finir deuxièmes derrière Raging et devant Contact (équipes jouant le haut de tableau en février). Nous avons réussi à bien remonter le disque, notamment sur les défenses de zone, et à proposer une défense serrée la plupart du temps, même si les deuxièmes parties de match mettent en lumière une baisse d’intensité et de mental globale qu’il nous faudra apprendre à éviter. La lucidité en attaque qui diminue fortement avec la fatigue, et les mauvais choix de passes ou la rétention de disque par les handlers qui ne jouent pas forcément les premières intensions restent des défauts à corriger pour la suite.

Le groupe est bien resté soudé, les affinités se créent ou se renforcent, l’objectif de la montée en N2 reste d’actualité.