Flash

BUT 3/4 Ouistreham D2

Présent : Manue, Lucio, Diégo, Romain, Toto, Tom, Flo, Mumu, Guéno, Aurélie, Max

Arrivée à Hérouville (et sa superbe campagne de pub : « passionnément hérouvillais ») le vendredi soir vers 23H00, on trouve notre hôtel sans se faire car jacké mais on l’a échappé belle…

A l’arrivée on apprend LA nouvelle qui nous réjouira tout le WE : Aurélie est enceinte. Le papa serait à priori une bouteille de gnole ou un bulldozer, elle hésite.

Première soirée binouse dans la chambre d’hôtel : les filles nous lâchent honteusement (bon, pour Aurélie c’était normal, elle est enceinte mais mumu et Guéno n’avaient aucun excuse si ce n’est le brossage des dents…Bidon). D’après mumu on a réveillé tout l’hôtel dans la nuit. D’après le reste du groupe Mumu prend des drogues dures…

Le lendemain direction Ouistreham (à 15 min) avec sa foire au croûtes, ses friteries de bord de mer et sa plage synthétique : 5 cm de mélange sable-coquillages délicatement déposé sur une dalle en béton. Un vrai plaisir pour les pieds et les articulations.

Dans notre poule il y a les Krampouz, les Ah Ouh Puc 2 et les Discléxiques.

1er match contre les krampouz : On rentre tout de suite mieux dans le match qu’eux et malgré des erreurs à corriger, on est quand même supérieur à eux. 11-2 pour le score final il me semble. Content. L’ambiance dans l’équipe est vraiment top et le restera jusqu’au dimanche (après on s’est tous foutu sur la gueule au retour, la faute à ce connard de Romain qui fait des olives à tout le monde).

2ième match : Ah ouh puc : Le vent s’est un peu levé. On gagne le 1er point mais Manue se blesse au coude (je crois sur le premier point) : out tout le week end. Le 2ième est super accroché et est remporté par Ah OU Puc. Ca promet un match tendu mais en fait non : on réussi à mettre une grosse intensité et le jeu déroule bien (malgré toujours quelques erreurs mais quand on a Flo dans l’équipe peut on faire autrement ?). Au final je crois qu’on gagne 7-1 ou quelque chose comme ça. Super contents de la perf et de l’engagement de tout le monde. Bien déçus de perdre Manue.

3ième match : le vent commence à être sérieusement violent. On joue la première place de la poule mais les discléxiques nous rendent la tache super difficile : on se trouve moins bien, ça drop pas mal (la faute aussi au vent qui rend les passes difficiles). On a jamais réussi à les accrocher il me semble. Je ne sais plus le score final mais je dirais 7-2 pour eux.

Du coup on finit 2ième de la poule et on a notre 4ième match de la journée contre le 3ième de l’autre poule : les frizgoriphiques. Ce sont les quarts de final. Le vent est maintenant ultra chiant (comme à Saint Georges pour le But 1 pour ceux qui y étaient). Ca a donné un match vraiment pénible : On prend 4-0 : on n’a vraiment pas réussi à contrer leur zone (ou alors pas jusqu’au bout). Eux par contre marquent 2 fois contre donc rien à dire, ils étaient meilleurs (même si sur les 2 dernier matchs on n’a pas réussi à mettre la même hargne que dans le 2ième). Ce match ultra pénible donne lieu à quelques énervements de notre côté. Mais bon la journée est terminée sur 2 victoires et 2 défaites et on peut maintenant laisser place au BACCARAT !!!!

Retour rapide à l’hôtel ; douche, bière, cacahuète et c’est parti : Arriver là bas on découvre un superbe PMU transformé habillement en bar lounge ultra tendance : la loose à mon sens (et Romain ne me contredira pas) : une bière et on trace bouffer dans un resto. Puis retour au bercail pour ronquer.

Le lendemain le vent à bien faiblit, ça fait du bien. On rejoue les Ah ou Puc 2. Dès le début on remet la même intensité que la veille et ça paye : victoire assez large (8-3 il me semble). Match super agréable des 2 côtés. Par contre perso un peu dégoûté car j’étais à fond dans le match, super content de le jouer et je me blesse au genoux en milieu de match : out pour la journée.

Du coup on joue un dernier match pour déterminer la 5ième et 6ième place. _ On joue les diskhuiz. De la ligne j’ai trouvé que l’équipe était peut être un peu fatiguée : moins d’appels, moins de recyclage. Mais bon c’était la fin du WE, ça se comprend. Malgré tout les frisbeurs mènent sans trop de problème (petite remontée des diskhuiz après un temps mort prit par eux). _ Victoire 8-4 au final.

On finit 5ième sur 8 avec un bilan de 4 victoires pour deux défaites.
Moi j’ai vu du beau jeu c’est pas pour nous jeter des fleurs à tout pris mais il y a eu des très bons mouvements durant le week end. Des erreurs également avec notamment des passes pas toujours assurées, des drops et une grosse difficulté à jouer contre le vent.

Je pense que le point très positif c’est l’ambiance : on prend beaucoup de plaisir sur et en dehors des terrains : la drogue et les relations sexuelles totalement libérées y sont pour beaucoup. D’ailleurs une sex tape des frisbeurs 2 dans les toilettes de l’Etap hotel est disponible, s’adresser à José (c’est notre manager).
Plus sérieusement c’est super agréable de jouer avec cet état d’esprit et cette ambiance.

2ième point positif : la progression : aussi bien individuellement (Aurélie tu m’as épaté ce week end) que collectivement, ça monte en niveau et c’est cool !
Diégo.